Indice d’ouverture sur les visas en Afrique: Le Cameroun classé 45e

Indice d'ouverture sur les visas en Afrique

Le Cameroun fait partie des 10 pays africains les moins ouverts aux ressortissants du continent.

C’est ce que révèle le rapport de 2017 sur l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique publié la semaine dernière. Initié en 2016 par la Banque Africaine de développement (BAD) en collaboration avec la Commission de l’Union africaine et le Forum économique mondial, cet indice « classe le niveau d’ouverture des pays africains en fonction des exigences imposées aux citoyens africains pour obtenir un visa d’entrée dans un pays africain donné », peut-on lire sur le site web de la BAD.

Selon le document, seuls les ressortissants de 5 pays africains sont autorisés à se rendre dans le pays des lions indomptables sans visa établi à l’avance. Il s’agit notamment des citoyens du Mali, du Nigéria, de la République Centrafricaine, du Tchad et de la République du Congo. Pour les autres, un visa préétabli est requis. Le Cameroun est donc classé 45e sur les 55 pays qui figurent sur la liste, avec un score de 0.093 comme l’année d’avant.

Au niveau de la sous-région Afrique Centrale, le Cameroun est classé derrière le Tchad (38e), la République Centrafricaine (39e) et la République du Congo (40e), et devant le Gabon (48e) et la Guinée Equatoriale (54e).

Le rapport révèle également une grande disparité entre les différentes régions du continent. Alors qu’aucun des pays d’Afrique Centrale ne figure dans la première moitié de la liste, 40 % des pays dans le Top 20 sont en Afrique de L’Est, 35% en Afrique de l’Ouest, 20% au Sud et 5% au Maghreb.

10 visa

Les Seychelles, seul pays d’Afrique offrant une entrée sans visa pour tous les africains,  viennent en tête de la liste. La 2e et la 3e place sont quant à elles respectivement occupées par l’Ouganda et le Togo, qui offrent soit une entrée libre aux africains, soit la possibilité de recevoir un visa à l’arrivée.

Dans un article publié sur son site web, la BAD précise  qu’une « politique libérale des visas en Afrique peut contribuer à une intégration africaine centrée sur les individus et offrir des opportunités de voyages, commerce, loisirs,  études et emplois à tous les africains. »

Please follow and like us:

Related posts

Leave a Comment