Afrimalin: une nouvelle plate-forme e-commerce au Cameroun

Credit- Afrimalin Facebook page

Une plate-forme e-commerce de plus dans le marché camerounais. Cette fois, le site se consacre aux petites annonces gratuites. Depuis le lancement de ses activités le 15 septembre dernier dans 8 pays d’Afrique francophone, Afrimalin offre une plate-forme de connexion entre les vendeurs et les acheteurs potentiels. L’éventail des produits offerts est vaste, allant des véhicules et l’immobilier à l’électronique et la mode. De même, le site sert d’intermédiaire entre les chercheurs d’emplois et les recruteurs. Tout cela au travers de petites annonces.

Afrimalin: une start-up qui facilite la vente et l’achat «à prix malin»

Basée à Conakry et à Dakar, Afrimalin est le chef d’œuvre de quatre entrepreneurs: Mamadou Niane, Célia Grémy et les deux fondateurs de la société minère Alliance Minière Responsable (A.M.R.), Thibault Launay et Romain Girbal. La start-up a pour objectif de fournir un espace digital destiné aux artisans, commerçants et PME qui  d’habitude n’intègrent pas l’Internet dans leurs activités commerciales. «Afrimalin est une première porte d’entrée vers le digital pour de nombreux vendeurs africains. Nous les accompagnons pour réussir ce bond numérique,» explique Mamadou Niane, cofondateur et directeur des opérations, dans un communiqué de presse.

Le concept derrière Afrimalin a rapidement gagné l’interêt des consommateurs.  Selon Jeune Afrique, le site de la start-up technologique enregistre 100 000 visites pour le mois de septembre. Aujourd’hui sa page Facebook compte plus de 153 000 abonnés. Afrimalin a également conquis plusieurs investisseurs. La start-up a récemment organisé une levée de fonds à travers une campagne de crowdfunding. En seulement 72 heures, elle a reçu une somme de 400 000 € qui lui permettra de développer ses activités.

Credit- Afrimalin Facebook page
Credit- Afrimalin Facebook page

L’ e-commerce : un secteur en plein essor au Cameroun

Afrimalin entre dans le marché camerounais pour retrouver les nombreuses plate-formes e-commerce déjà existentes. Entre Jumia, Africa-shops, Boogos, Kerewa et beaucoup d’autres, les Camerounais ont l’embarras du choix pour leurs achats en ligne. Cependant, le commerce en ligne est un concept encore très récent au Cameroun. Nombreux sont ceux qui préfèrent donc se rendre dans des boutiques physiques pour des raisons diverses, parmi lesquelles mesurer les vêtements et les chaussures avant de les acheter.

Un autre frein à la croissance rapide de l’e-commerce au Cameroun est le taux de pénétration de l’Internet. Selon un rapport publié par Jumia, seulement 11% de la population camerounaise a l’accès à internet. Cependant, selon les prédictions du même rapport, «le taux de croissance en termes de transactions e-commerce devrait atteindre plus de 70% dans un avenir proche.» Le secteur de l’e-commerce serait donc en pleine expansion au Cameroun et en Afrique. « D’ici 2025, Internet devrait contribuer à 10% du PIB africain. Les revenus liés à l’e-commerce devraient dépasser les 60 milliards d’euros annuels,» précise Mamadou Niane. On devrait donc s’attendre à voir plusieurs autres plate-formes comme Afrimalin entrer dans le marché de l’ e-commerce au Cameroun.

Please follow and like us:

Related posts

Leave a Comment